Thèmes

amis collection enfant enfants femmes fleur fond homme image livre moi mort

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· L'INSTITUTRICE
· POÈTE POTIER
· L'APPAREIL PHOTO
· CE À QUOI ON S'OPPOSE PERSISTE
· IL FAUDRAIT

· LA NEIGE FOND SILENCIEUSEMENT
· NOTE
· LIRE À L'ENVERS
· LE CORNET À DÉS
· MON TERROIR C'EST LES GALAXIES
· DERRIÈRE UN VISAGE
· À QUATRE PATTES SOUS LA TABLE
· SÉNEÇON BERCE CHICORÉE
· SECRET DES MARGES
· ÉPIGRAPHE

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 18.07.2011
Dernière mise à jour : 26.03.2015
366 articles


À QUATRE PATTES SOUS LA TABLE

Publié le 15/04/2012 à 18:55 par lebontempsdelavie

 

 

 

Tu essaies de te faire oublier.

Ta mère et ta grand'mère se disputent.

Toi, tu joues à quatre pattes sous la table

avec une bobine à fil dont tu as entaillé les roues.

Et un élastique. Ce qui fait un tank autochenille.

Parce que tu n'as pas d'autre jouet.
Et parce que c'est la guerre.

 

 

Jacqueline Held

 

 

 

JACQUELINE HELD

"Mélancoliques" inédit

Poésie/première N°52 2012

poème 232

 

 

 





DERNIERS ARTICLES :
PRÉVERT
    L'œil rond sous l'arc du panthéon, Chope l'ivresse et l'eau sous les ponts, La visière en travers dans le bar du "Mirliton" Et la clop, c'est la clop au bec du patron
LES JOURS NE PORTENT RIEN
    Les jours ne portent rien Personne ne se porte   Chaque heure se fait maladroitement lourdement sur les corps sans ombres   Il y a des mouvements qui partent des mots
VOIX SECRÈTE
  Il aurait fallu garder l'intense brûlure De cette nuit d'étoiles Quand la terre sentait chavirer Toutes ses forces de montagnes Quand nous restions sans nous parler Lis
MÉTRO
  Le métropolitain il tangue et je crois voir cet imbroglio de voix enfler et tourner à croire que seuls ceux qui lisent sont muets si d'autres défrisent C'est l'ombre d'
LE JOUR TOURNE LA PAGE
      Le jour tourne la page la dernière - jusqu'à l'ouverture de la nuit   Il fait silence Seuls, les arbres bruissent   Une présence vient parer à la solitude   prendre