Thèmes

amis collection enfant enfants femmes fleur fond homme image livre moi mort

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· L'INSTITUTRICE
· POÈTE POTIER
· L'APPAREIL PHOTO
· CE À QUOI ON S'OPPOSE PERSISTE
· IL FAUDRAIT

· LA NEIGE FOND SILENCIEUSEMENT
· NOTE
· LIRE À L'ENVERS
· LE CORNET À DÉS
· MON TERROIR C'EST LES GALAXIES
· DERRIÈRE UN VISAGE
· À QUATRE PATTES SOUS LA TABLE
· SÉNEÇON BERCE CHICORÉE
· SECRET DES MARGES
· ÉPIGRAPHE

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· poésie mode d'emploi


Statistiques

Date de création : 18.07.2011
Dernière mise à jour : 24.04.2014
350articles


À QUATRE PATTES SOUS LA TABLE

Publié le 15/04/2012 à 18:55 par lebontempsdelavie

 

 

 

Tu essaies de te faire oublier.

Ta mère et ta grand'mère se disputent.

Toi, tu joues à quatre pattes sous la table

avec une bobine à fil dont tu as entaillé les roues.

Et un élastique. Ce qui fait un tank autochenille.

Parce que tu n'as pas d'autre jouet.
Et parce que c'est la guerre.

 

 

Jacqueline Held

 

 

 

JACQUELINE HELD

"Mélancoliques" inédit

Poésie/première N°52 2012

poème 232

 

 

 





DERNIERS ARTICLES :
TEST D'OURSIN
  Ce test d'oursin évidé, blanchi (oubliés la chair et les piquants, et le sexe qu'on mange) il en éprouve le sans-poids, la presqu'absence : le pouce appuie cela craque
LE CHAPEAU EST PLUS GRAND QUE LE FUJI
  ...   le chapeau est plus grand que le Fuji   poussière accumulée en or dans les poches   à l'endroit, à l'envers   quand l'intention est d'ouvrir en deux la pomme   co
OBOLE
  Rocher de rêve blanc, lumière du jardin Qui était, est et vient ? L'effleurer de la main En souliers bleus de l'éveil gémit le chemin.   Au soleil l'infini comme obole
COMBIEN D'ARCHIVES ENCORE
  chaque jour pendant des jours j'ai ouvert vos mots enfin déliés et traduit vos douleurs les signes manuscrits font trembler vos visages photos, regards crevés de l'inté
ma toute ma de toute langue
  tellement là mais ma toute ma de toute langue là si près toute chaconne toute sarabande toute se fardée des encore poussières des sur moi gisant des qu'aveuglent langue